Souvenirs des Montagnes Blanches: Quête et conquête des 48 sommets de plus de 4000 pieds (1)

Depuis 2-3 ans, j’ai un projet en tête. Faire une rando-course d’environ 160km dans les White Mountains au New Hampshire. Mon trajet débuterait par une traversée de la Présidentielle à partir d’Appalachia (rte2) pour aller rejoindre Zealand et la Pemi Loop pour enfin retracer mon chemin de retour par la Présidentielle.

C’est ce que je prévoyais faire jusqu’à ce que des amis lancent une publication Facebook le 3 août dernier qui annonçait leur conquête des 48 sommets de 4000 pieds et plus des White Mountains. L’idée était plus intéressante que mon projet initial. J’allais découvrir d’autres sentiers et d’autres sommets et cette aventure allait commencer très bientôt.

Aventure du 6 août 2017

Conquête de 8 sommets sur le Kinsman Ridge, Franconia Ridge et Garfield Ridge


7h30

Départ du Tramway Parking au pied du Mont Cannon pour une rando-course. Je veux atteindre les sommets présents sur le Kinsman Ridge, Franconia Ridge et Garfield Ridge.

Le ciel est nuageux. La température est plutôt fraîche. Je suis prêt pour la montée.

 

La montée est abrupte mais c’est une ascension qui me surprend. Un sentier creusé dans la végétation, parfois rocailleux et souvent sur une poussière de roche. La forêt est enveloppante.

 

 

 

 

J’aurai la tête dans les nuages pour le dernier tiers de la montée.

8h24 (temps en mouvement: 54 minutes)

Mon premier sommet est atteint. Il y a un banc avec des inscriptions dessus.

« This bench is dedicated to the spirit of the mountain and to those souls who mirrored its beauty. »

« If you love someone, tell them. Most importantly, stay close to your friends. Let it make a difference in your day and theirs. » – Jerry Warlop

 

J’y reste un peu pour manger. À cet endroit, j’ai accès à une tour d’observation. Je devrai revenir un autre jour car, pour moi, il n’y a rien à observer. Que du brouillard.

J’emprunte ensuite le sentier qui deviendra le « sentier coup de cœur » de ma randonnée, le Kinsman Ridge. Un sentier sans trop de dénivelé, sinueux et sans trop de racines. Il y a bien sûr quelques montées pour atteindre les 2 sommets suivants : Mont Kinsman North et Mont Kinsman South.

10h49 (temps en mouvement: 3h19)

J’atteins mon 3e sommet : le Mont Kinsman South. Les deux sommets Kinsman sont dans les nuages. J’hésite à retourner sur mes pas ne sachant pas si j’ai réellement atteint le sommet du Mont Kinsman South. D’autres randonneurs me confirment que c’est bien ici. C’est comme ça dans les White Mountains, peu de sommets sont identifiés.

Je suis maintenant prêt à retourner sur mes pas pour descendre vers la route que je dois traverser pour atteindre les sentiers qui me mèneront au Franconia Ridge.

J’effectue la descente par les sentiers Kinsman Pond et Cascade Trail. Je longe un bel étang avant de suivre un ruisseau. Le sentier est technique et glissant. Il semble peu achalandé car les roches sont couvertes d’une mousse verte. Tout est étrangement tranquille dans ce sentier. Les couleurs sont superbes. Plusieurs tons de verts.

 

 

 

 


12h30 (temps en mouvement: 5h)

Après 5 heures de rando-course, j’arrive au niveau de la route. J’emprunte le passage sous la I-93 pour rejoindre le sentier qui me mènera vers ma prochaine destination, le Mont Flume. Mais avant, j’en profite pour m’installer sur une souche et manger un sandwich au beurre d’arachide et bananes. Il n’a jamais été aussi bon.

Bien rassasié, je peux maintenant entamer la 2e phase de mon périple. Je prends le sentier qui me mènera directement au sommet du Mont Flume, la Flume Slide Trail. Les premiers kilomètres sont plutôt plats ou légèrement en montée. Il faudra bien que ça monte un peu plus si je veux atteindre le sommet à plus de 4000 pieds. Je vais vite comprendre pourquoi le sentier porte l’appellation « slide ». Sur ma carte, les courbes de niveau sont plutôt rapprochées. C’est le sentier le plus dangereux que j’ai emprunté dans toutes mes randonnées. Très à pic, aucun répit, toujours à utiliser mes mains pour grimper. Parfois, il est plus sécuritaire de monter dans la végétation le long des rochers pour éviter de glisser. Et tout ça sur plus de un kilomètre. Ce sentier deviendra mon « sentier casse-cou ». Aucune place à l’erreur.

14h05 (temps en mouvement: 6h35)

Enfin au sommet du Mont Flume. Enfin en terrain connu. Je vois au loin le trajet du Franconia Ridge qui me mènera jusqu’au sommet du Mont Lafayette en passant par les Monts Liberty et Lincoln. Un peu plus loin, j’ai une belle vue sur la crête parcourue depuis mon départ. La brume a maintenant laissé place à un ciel dégagé mais avec des vents intenses. Je dois mettre mon coupe-vent pour être plus confortable.

 

Franconia ridge (Mt Liberty, Mt Lincoln et Mt Lafayette)

Point de vue du Franconia ridge vers le Mt Cannon et les Monts Kinsman


 15h57 (temps en mouvement: 8h27)

Au sommet du Mont Lafayette. J’hésite. Est-ce que je continue vers le Mont Garfield ou je descends tout de suite? J’estime à 3 heures cet aller-retour sur le Garfield Ridge. Avec ce que je planifie comme trajet prochainement pour réaliser l’ascension des 48 sommets, je prends la décision de rayer le Mont Garfield de ma liste dès aujourd’hui.

 

17h17 (temps en mouvement: 9h47)

Un 8e sommet atteint. Yeah. Je ne tarde pas trop car ma journée de rando-course est déjà un peu plus longue que ce que j’ai anticipé. Mes réserves de liquide diminuent aussi. J’ai entrepris ce périple avec 1.5 litre d’eau et 2 bouteilles de 500 mL de boisson sportive. J’ai bien hâte d’arriver au Greenleaf Hut pour refaire mes réserves.

 

 

19h15 (temps en mouvement: 11h45)

M’y voilà. Plusieurs randonneurs sont installés pour le souper. Grâce à un petit 2$ que j’avais pris soin d’amener, on me permet de prendre un morceau de gâteau à l’érable. Succulent. Et plein d’énergie pour la descente via Greenleaf Trail.

20h15 (temps en mouvement: 12h45)

 

 

 

 


De retour à mon point de départ.

12h45 pour parcourir environ 50km et 3000 mètres D+.

Il ne reste que 40 autres sommets à atteindre maintenant.

La suite: une 2e aventure dans les Montagnes Blanches.

Sébastien

www.sebastienroulier.com

Ce contenu a été publié dans 4000 footers, Course en sentiers, Montagnes Blanches, mountain running, Ultra, White Mountains, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire